Historique de l'Aikido

L'Aikido a été fondé au début du 20° siècle par Maître Morihei UESHIBA, né le 14 décembre 1883 à Tanabe, petite ville de l'île Hondo. De faible constitution et souvent malade, il est fortement attiré par la religion dès son plus jeune âge. Son père, propriétaire terrien et notable l’encourage à poursuivre ses activités physiques, tels que le Sumo et la natation pour équilibrer cette tendance.

A 18 ans, il se rend à Tokyo où il pratique le Jujitsu et le ken jutsu (sabre).
Il rencontre ensuite maître Takeda, grand maître de l'école Daito ryu, dont il devient l’élève.

En 1919 il rencontre le maître mystique Onisabura Deguchi, leader charismatiqe et pacifiste convaincu de la secte omoto kyo et devient son disciple. Cete rencontre est fondamentale et influence fortement le côté spirituel de sa recherche.

 En 1924 il part avec le Révérend O. Deguchi en Mongolie, prisonnier des chinois il revient à Ayabe 6 mois plus tard, puis s’installe à Tokyo où il enseigne son art.

C’est à cette époque qu’il comprit que le vrai Budo n’est pas de vaincre un adversaire par la force mais de garder la paix en ce monde, d’accepter de favoriser l’épanouissement de tous les êtres. Si la recherche spirituelle est présente dans tous les arts martiaux Japonais, jamais personne ne l’avait approfondie jusqu’à englober en son sein l’amour de l’humanité.

C'est aux environs de 1925 que naît l'Aikido à partir de la synthèse de ses diverses expériences.

En 1948, les américains, qui ont interdit toutes pratiques martiales au Japon, autorisent la reprise de l'enseignement de l'Aikido pour son caractère de Paix et de recherche de vérité. Le développement de l'Aikido à travers le monde peut alors commencer. De nombreux maitres s'installeront dans différents pays, participant ainsi à l'expansion de l'Aikido. Maitre Ueshiba acquière le titre de O'Sensei et continue à perfectionner l'Aikido.

Maître UESHIBA s'éteint le 26 avril 1969 à l’âge de 86 ans.